La dépêche du midi – Salon du livre de Saint Lary

Publié le 30/09/2017 à 03:59

Un Salon du livre qui devient incontournable

 Georges-Patrick Gleizes présente son dernier roman./ Photo DDM.

Georges-Patrick Gleizes présente son dernier roman./ Photo DDM.

Le succès du premier Salon en 2016 a encouragé l’association Les Amis de l’église à renouveler l’expérience, pari réussi ! Vingt-cinq auteurs cette année, parmi lesquels les fidèles, on peut les appeler comme cela bien que ce soit seulement la deuxième année, mais gageons qu’ils reviendront en 2018 tant cette formule originale semble plaire, un Salon du livre dans une église, l’église Saint-Hilaire, un cadre qui se prête merveilleusement bien aux échanges entre lecteurs et auteurs.

Lorsque l’on en franchit le seuil, l’on est tout de suite pris par cette ambiance chaleureuse propice à la réflexion où les fans de lecture vont d’un présentoir à l’autre. Ils feuillettent, interrogent, se dirigent vers des auteurs déjà connus ou bien vers d’autres qui le sont moins en espérant trouver chez les uns ou les autres un ouvrage qui sort des sentiers battus, découvrir une histoire, un style, avoir le coup de foudre pour un roman, de la poésie, des dessins humoristiques, études historiques, comme «Villages de la préhistoire à nos jours dans les montagnes des Pyrénées», particulièrement le Castillonnais, de Jerôme Ramon, car il faut du temps pour fixer son choix.

En sortant sur le parvis l’on est surpris par ces enfants qui participent au concours de dessin avant celui d’orthographe, à 16 heures, qui permet de gagner un livre à choisir sur place.

Parmi tous ces auteurs, citons Anne-Prunier Abribat, Chantal Antunès, Lucia Bendick (marraine de ce Salon), Isabelle Borguini, Marianne Pradère, Caroline Capelle, Graziella Caprarot, Solange Ceccato, Nicole Chappe, Christine Clairmont-Druot, Martine Claustre, Maïté Darbon, Françoise Deixonne, Djalla-Maria Longa, Marie Guillon, Olivier Herson, Vincent Martorell, Pierre Melendez, Claire Michaud-Destriau, Lucie Noël, Sylvain Woiry, Georges-Patrick Gleize avec son dernier roman, le 16e, «Quelques pas dans la neige», dont l’action débute à Seix, un «suspense palpitant» dans les montagnes du haut Salat. Pour clore ce Salon, après les nourritures livresques, les nourritures terrestres avec, à 17 heures, un goûter littéraire offert par l’association a permis de mieux connaître les auteurs. Bonne lecture.